Caravane à Thiès (Histoire)

by Fatou Guet Ndiaye, MaM Volunteer
Rapper 2Mind in action during the caravan. Photo credit : Amanda Nero/IOM
Country
Sénégal
Language
Francais

Après trois mois de résidence artistique entre les volontaires de Migrants comme Messagers (MaM) et des artistes professionnels, une pièce de théâtre a été produite pour la caravane de sensibilisation sur les causes, les risques et les conséquences de la migration irrégulière.

Après deux tests à Ngor et à Yenn dans la région de Dakar, l’équipe MaM (dont je fais partie) et les artistes démarrent une caravane de sensibilisation qui durera 30 jours et traversera 30 localités de la région de Thiès.

La caravane est composée de volontaires de la région de Dakar, Tambacounda, Kolda, Thiès et des artistes comédiens, danseurs, rappeurs. Ils assureront cette campagne de sensibilisation à travers une prestation musicale du rappeur 2Mind, une pièce de théâtre, des témoignages sur l’expérience migratoire suivis d’un débat et d’une projection de film pour clôturer la journée.

« Participer en tant que volontaire de MaM et artiste rappeur m’a permis d’être utile aux jeunes » a déclaré 2Mind.

Rapper 2Mind in action during the caravan. Photo credit: Amanda Nero/IOM

Le rappeur 2Mind en action durant la caravane. Crédit photo : Amanda Nero/IOM

Le quotidien de l’équipe !

Le premier jour, nous commençons notre journée par la répétition des artistes pour la première représentation à Darou Khoudoss. Le briefing du personnel et de l’équipe de la caravane commence à 12h30. A 14h00, nous embarquons pour nous rendre à Darou Khoudoss . Après une heure de route, nous sommes bien accueillis dans cette localité par le point focal. Le podium est en train d’être installé par les techniciens.

Après le déjeuner avec les habitants, Moussa (artiste comédien), Yaya Mballo (volontaire MaM) et le communicateur traditionnel du village font le tour des quartiers avec la voiture pour annoncer la soirée sensibilisation sur la place publique.

Dans la soirée, la population a rejoint l’espace public pour la première activité qui se déroulera entre animation musicale, théâtre, débat et projection. 

« En voyant des mères pleurer en regardant la pièce de théâtre dont les enfants ont succombé sur la route de la migration irrégulière; j’ai jugé important et nécessaire d’utiliser ma voix et essayer de convaincre les enfants de rester au pays » explique Bigué Ndiaye, actrice professionnelle. 

Women applaud during the theatrical performance. Photo credit : Amanda Nero / IOM

Des femmes applaudissent durant le spectacle théâtral. Crédit photo : Amanda Nero/ IOM

A la fin de la première journée, à 23h00, nous rentrons à Thiès. Demain, un autre village avec le même programme.

Le lendemain, nous organisons un débriefing pour revenir sur les points forts et faibles de l’activité précédente. C’est un moment clé de la journée pour la caravane car il permet de réunir tous les intervenants pour le bon déroulement des activités.

Action communautaire !

Une fois arrivés à notre localité du jour et reçus par le point focal et le chef du village ou du quartier, nous présentons le projet et le but de cette caravane. Nous mangeons avec la communauté qui nous sert de bons plats de ceeb Yapp, guinar et ceeb dieun avec la joie et, sans oublier, du thé.

Après la courte pause les volontaires de MaM font du porte à porte pour inviter les jeunes à les rejoindre sur la place publique afin d’échanger sur la migration irrégulière. Par la même occasion, nous partageons l’objectif de ce projet (MaM) et les dangers liés à la migration irrégulière avec les jeunes qui ne peuvent pas venir à l’échange.

Il est 18h, toute la logistique (podium, sonorisation) est en place. Les volontaires installent les toiles de fonds, les bâches, le matériel de décoration pour le théâtre et créent l’ambiance en musique. Vers 19h, l’animateur commence l'animation pour attirer les populations.

Ainsi à la tombée de la nuit, les activités commencent par des jeux de rôles avec les enfants qui sont récompensés par des goodies portant l’initiale du projet MaM. Puis le rappeur 2Mind partage son expérience à travers un son composé pour sensibiliser aux méfaits de la migration irrégulière. 

Actor Moussa Kalamou plays the lead role in the theatrical show. Photo credit : Amanda Nero/IOM

L’acteur Moussa Kalamou joue le rôle principale dans le spectacle théâtral. Crédit photos : Amanda Nero/ IOM

Le rappeur est un migrant de retour qui fait partie du projet. Après la performance du rappeur vient la pièce théâtrale qui se concentre principalement sur les causes et les conséquences de la migration irrégulière. Une leçon morale est tirée pour montrer aux jeunes que l’on peut rester au pays et réussir dans la vie.

Avant de rentrer, le public écoute également les témoignages de deux volontaires qui racontent leur parcours migratoire. Le public est suspendu à chacune de leurs paroles. Pour terminer sur une note joyeuse, le public assiste à la projection du film « Une place dans l’avion ». Drôle mais pertinent jusqu’à aujourd’hui. Car aujourd’hui, la tendance n’est pas évidente : la relation entre l’Europe et l’Afrique change tous les jours.

Children are waiting for the caravan. Photo credit: Amanda Nero/IOM

Des enfants attendent la caravane. Crédits photos : Amanda Nero/IOM