Koné
Côte d'Ivoire
Le retour en CI n’était pas facile puisque partir avec un objectif et revenir avec une jambe amputé cela n’était pas facile. Je me disais que peut-être si j’avais pu passer et aller ailleurs, j’aurais pu m’en sortir et que j’allais continuer mes études
Quand je suis revenu j’étais obligé de m’occuper de mes petites sœurs qui étaient là, du coup je ne pouvais plus rien faire. Mais j'ai appris à tresser les cheveux même si en réalité ce que je voulais faire c’était de continuer mes études. Je m’étais dit que reprendre mes études me pousserait être à la charge de quelqu’un financièrement. J’ai donc décidé de me concentrer sur mon activité et le mois passé avec le soutien financier que j’ai reçu de l’OIM, j’ai pu investir et maintenant ça commence à aller un peu. Ce que je conseil à mes frères c’est de partir mais par la voie légale avec tous les papiers nécessaires afin de pouvoir mieux vous en sortir et subvenir ainsi aux besoins de vos proches.

Returned migrants play a central role as Volunteers in the development, planning and implementation of the Migrants as Messengers campaign.

Through their stories, the learnings from their migratory experiences and their creativity, MaM Volunteers are the principal authors and actors of the campaign. From 2019-2022, a community of more than 300 volunteers across 7 countries will develop and grow. This community will also have access to diversified training and capacity-building opportunities and be invited to regular activities to support the development of an organic and sustainable community. Female engagement plays an important role within the MaM Volunteer community as they will take the lead in shaping women-to-women dialogue sessions and engaging female audiences more generally.

See all volunteers