Mahin
Côte d'Ivoire
Je viens de la Lybie. Je suis arrivé en Côte d'Ivoire en décembre 2018. Depuis mon retour en Côte d'Ivoire j'ai été bien accueilli par ma famille mais j'avais assez honte de rentrer au quartier parce que les gens n'hésitaient pas à critiquer mon échec.
J'ai démarré une activité de cabine téléphonique par mes propres moyens j'y suis arrivé petit à petit. J'aimerai être un grand commerçant, je veux vendre des produits cosmétiques. L'OIM à décidé de nous aidé mais le projet n'est pas encore finalisé. C'est beaucoup difficile jusqu'à présent je dors chez un ami. Avec toutes ces difficultés que je vis je ne conseillerai personne de partir à l'aventure. J'ai fait 6 mois en prison en Lybie, je préfère rester ici me débrouiller que de partir c'est l'enfer sur terre.

Returned migrants play a central role as Volunteers in the development, planning and implementation of the Migrants as Messengers campaign.

Through their stories, the learnings from their migratory experiences and their creativity, MaM Volunteers are the principal authors and actors of the campaign. From 2019-2022, a community of more than 300 volunteers across 7 countries will develop and grow. This community will also have access to diversified training and capacity-building opportunities and be invited to regular activities to support the development of an organic and sustainable community. Female engagement plays an important role within the MaM Volunteer community as they will take the lead in shaping women-to-women dialogue sessions and engaging female audiences more generally.

See all volunteers