Fatoumata
Guinea
Fatoumata est une volontaire de la première heure de Migrants As Messengers dans la ville de Conakry en Guinée. Son fort engagement contre la migration irrégulière lui confère une légitimité et une popularité indéniables aux yeux d’un grand nombre de personne, en particulier chez les femmes.
A seulement 20 ans, Fatoumata est de ces rares filles guinéennes qui ont accepté de porter la voix de celles qui rentrent de la route migratoire pour raconter leur vécu, et par le biais de celui-ci, tenter de dissuader les autre de partir de manière irrégulière.

En 2016, Fatoumata est admise au lycée. Elle est alors une adolescente insouciante qui voit ces amis après les cours et écoute de la musique à son temps libre. Mais cette quiétude sera rompue par le brusque décès de son père. « Pour moi tout venait de s’écrouler. J’étais devenu une gamine qui n’avait plus de rêves. Mon père était le soutien financier de toute la famille. Et avec son départ, c’est tous mes projets qui tombaient à l’eau », se souvient la jeune fille.

C’est dans ce désespoir que l’idée de partir en Europe par le désert du Sahara lui est insufflée par sa meilleur amie. Celle-ci propose même de payer la majeur partie du montant nécessaire pour le voyage qu’elles effectueraient à 2. Aussitôt dit, aussitôt fait. Fatoumata part de la maison familiale en janvier 2017, avec tout juste de quoi payer son transport jusqu’au Mali. Elle n’avait que 16 ans.

A Bamako la capitale malienne, les deux amies se perdent de vue. Déterminée, Fatoumata trouve un petit boulot dans un restaurant du coin pour financer son périple et profite de ses heures de repos pour chercher un passeur. Une quette qui finit par payer quand quelques jours plus tard, elle trouve un homme qui accepte de la conduire en Algérie moyennant 50 euros. Mais contre toute attente, le chauffeur abandonne ses passagers au milieu du désert dans la région de Gao. Pour la jeune adolescente et ses compagnons d’infortune, commence alors 5 jours sans eau ni nourriture, sous des températures à la limite du supportable. « C’est ici que pour la deuxième fois en moins d’une année, j’ai croisé la mortt avec le décès d'un voyageur », regrette Fatoumata.

Alors qu’elle se croyait au bout de ses peines, la jeune migrante loupe de justesse un viole collectif orchestré par un groupe rebelles touareg, grâce à la vigilance d’de l’un des membre de son groupe de voyage. C’est d’ailleurs ce dernier qui l’assistera jusqu’à leur arrivée sur le territoire algérien, avant de lui réclamer 250 euros pour sa liberté, somme dont elle ne disposait pas. Elle finira par profiter de la cohue générée par l’assassinat d’un migrant guinéen non loin de son lieu de rétention pour s’en fuir pour la ville d’Oran, où elle trouve du travail chez une dame algérienne comme ménagère pour un « salaire raisonnable ».
Au bout de 8 mois, Fatoumata met fin à son contrat, estimant avoir suffisamment d’argent pour financer la dernière phase de son projet. Mais au moment de planifier son voyage pour la Libye, elle se fait attaquée et volée l’intégralité de son avoir. Ne trouvant pas une nouvelle solution, elle se rend au Niger en suivant les conseils de quelques subsahariens rencontrés sur son chemin qui lui parlent des retours organisés par l'OIM depuis le Niger.

Returned migrants play a central role as Volunteers in the development, planning and implementation of the Migrants as Messengers campaign.

Through their stories, the learnings from their migratory experiences and their creativity, MaM Volunteers are the principal authors and actors of the campaign. From 2019-2022, a community of more than 300 volunteers across 7 countries will develop and grow. This community will also have access to diversified training and capacity-building opportunities and be invited to regular activities to support the development of an organic and sustainable community. Female engagement plays an important role within the MaM Volunteer community as they will take the lead in shaping women-to-women dialogue sessions and engaging female audiences more generally.

See all volunteers